Le 19 mai

Une tournée en Bretagne des professeurs du département d’Arts de l’Université du Shandong a été organisée à l’occasion des 30 ans de jumelage entre la Bretagne et le Shandong.

Objectif : faire connaître un des aspects de la culture chinoise : la musique traditionnelle. Le fait qu’il existe dans les deux cultures, chinoise et bretonne, une longue tradition de musique populaire n’est bien sûr pas étranger au choix du projet.

Le 19 mai, cette troupe de musiciens s’est rendue au lycée Emile Zola pour offrir aux élèves un concert de musique traditionnelle chinoise. Trois classes de collège (SIC) et 2 classes de lycée (SO) ont assisté à 1 heure de spectacle et ont ensuite échangé avec les musiciens pour enfin, chanter avec eux. Un moment très convivial !!

Les élèves ont eu l’occasion de découvrir la musique traditionnelle sous un autre angle car les musiciens également enseignants à l’université du Shandong, ont joué des morceaux ludiques, très accessibles aux oreilles occidentales. Ce moment de partage a également été l’occasion de découvrir les instruments de musique traditionnels.

Quelques photos :

---------
---------
---------
---------
---------
---------
---------
---------
---------
---------

Les instruments de musique

Le tympanon (ou Yangqin)


 Le tympanon est un instrument de musique de la famille des cithares sur table qui a été introduit en Chine à la fin de la dynastie Ming par la Perse. Il est utilisé en Chine depuis plus de 400 ans.

Les cordes sont tendues sur la table d’harmonie et le son est produit en frappant les cordes à l’aide de mailloches.

Le timbre est doux et résonnant.
Le Guzheng


Inventé pendant la période des Royaumes Combattants dans la région du pays de Qi (actuelle province du Shanxi), le guzheng est un instrument à cordes pincées qui fait partie des instruments de musique traditionnelle chinoise les plus importants.

Il séduit par son timbre limpide, l’étendue de sa mélodie, ainsi que par la dextérité que doit acquérir un joueur pour bien en jouer.
Le erhu


Originaire de Chine, l’erhu dont le nom chinois signifie "deux cordes" est un instrument à cordes frottées.

Le son s’approche de celui la voix humaine, il module du grave vers les aigus et permet une palette propre à exprimer de nombreux sentiments.
info document -  voir en grand cette image
La flûte (ou Dizi)


Le Dizi est une flûte traversière très répandue dans la musique traditionnelle chinoise.

Son timbre particulier permet de produire aussi bien des mélodies douces qu’énergiques.
Le sheng


Le sheng est un instrument de musique à vent à anche libre.

Orgue à bouche chinois inventé il y a plus de 2000 ans , il est le « père » de tous les instruments à anche libre.

Connu pour le son délicat qu’il émet et la qualité sonore qu’il produit, le sheng a une place toute particulière dans la musique folklorique chinoise.

Article proposé par Mme Gautier Le Bronze, professeur de Chinois